La chenille processionnaire

La chenille processionnaire

A partir du mois de janvier, les chenilles processionnaires quittent leurs nids .... ATTENTION, DANGER !!

 

Présentation:

La chenille processionnaire du pin est la larve d'un papillon de nuit.

On la rencontre lors de sa nidification dans les pins, mais surtout au printemps lorsqu’elle quitte le nid en de longues processions en file indienne.

Recouverte de poils, son pouvoir urticant  provient d'une fine poussière qui se détache de son corps en cas de danger.

Chenille 2images
Chenilles3 images

Les risques pour l'homme et les animaux :

Il y a risque même sans contact direct avec l’insecte :

-soit vous touchez directement la chenille ou son nid (qui peut  rester urticant pendant plusieurs années),

-soit vous pouvez entrer en contacts avec ses poils très légers qui sont disséminés par le vent (poils libérés lors de sa défense contre ses agresseurs) ou disséminés par nous-même (tonte du jardin, tentative de destruction des nids ….).

 

Cette substance urticante et allergisante provoque des démangeaisons très vives.

Les symptômes cliniques peuvent être les suivants :

-En cas de contact avec la peau : éruption douloureuse avec de sévères démangeaisons

-En cas de contact avec les yeux : développement d'une conjonctivite (yeux rouges, douloureux et larmoyants).

-En cas de contact par inhalation : éternuements, maux de gorge, difficultés à déglutir et éventuellement des difficultés respiratoires.

-En cas de contact par ingestion : inflammation des muqueuses de la bouche et des intestins, hyper salivation, vomissements et douleurs abdominales.

Pour nos animaux, l’inflammation est vive et entraîne brûlure, rougeur, œdème  et douleur. Il cherche à se lécher et répand les poils sur sa langue qui subit le même sort ! On constate, dans ce cas, une très forte salivation et l’animal frotte sa gueule avec les pattes en signe de gêne importante. Sa langue gonfle et présente des tuméfactions avec un durcissement assez inquiétant.

Les deux plus gros dangers sont alors :

– le choc allergique (ou choc anaphylactique) : cette réaction allergique est très  violente  et peut gêner la respiration et tuer l’animal.

– la nécrose de la langue : l’inflammation et l’infection attaquent la langue et la détruisent. 

Une action rapide du vétérinaire est vitale

Si les premiers soins consistent en anti-inflammatoires et histaminiques puissants, parfois des antibiotiques, des perfusions, etc.., il faut parfois envisager l'amputation d’un bout de la langue quand il y a nécrose.

Cycle Biologique

Le cycle biologique de cet insecte est annuel. On peut le présenter schématiquement en 8 étapes :

cycle biologique processionnaire du pin

Chenille cycle